17.3.13

NP/JP Carro Wave Classic, 2ème jour



Des condices hardcore
Après la petite ballade de santé samedi dans un vent de 20-25 nœuds et des vagues de 50 cm à 1 mètres, c’est un Carro en furie qui attendait les coureurs pour ce dimanche 17 mars.
C’est simple, ce dimanche, les relevés de vents mesurés par winds-up en temps réel ont rarement descendu sous la barre des 35 nœuds en vent moyen et rarement au-dessous de 40 nœuds en vent maxi, avec régulièrement 42, 43 nœuds dans les rafales et même jusqu’à 45-46 nœuds vers 13h….Et ce anémomètre là, tout comme votre serviteur, ils ne sont pas marseillais !
Côté houle, comptez un bon 2 mètres et jusqu’à taille de mât selon Thomas Traversa. Ajoutez un bon courant et surtout des vagues imprévisibles qui ont envoyés dans les cordes, tous les coureurs, sans exception. Les plus chanceux n'ont nagé que quelques minutes après leur matos, d’autres comme Yann Sunne en quart de final ont nagé 6 minutes, soit la moitié de leur heat ! Les plus malchanceux ont été renvoyé direct dans les rocks (sans danger) à 300 mètres sous la cabane des juges….On ne compte plus ceux qui sont revenus à pieds !!

La seconde et dernière chance
Les choses ont commencées un peu avant 10h du mat pour les poules de repêchages, une seconde et ultime chance de revenir dans la course pour ceux qui s’étaient planté la veille. Encore fallait-il remporter la poule devant 4 adversaires pour passer le tour suivant.  
Ils sont 8 à avoir été repêchés : Torregrosa, Bournalier, Fesi, Eymard, Jossuan, Ramery, Fillizetti et Mengual. Ils ont rejoint le ROUND 3, c’est-à-dire les 2 premiers des ROUND 1.
Regonflé à bloc, 3 d’entre eux (Eymard le Marseillais,  Jossuan le local d’Entressen  et Ramery venu de Wissant) ont même accédé au tour suivant, le  fameux ROUND 4, avec deux pros par poule.
Trop content et surtout « déchirators» en vagues, Ramery et Eymard passeront encore le tour suivant…comme quoi les rattrapages (et les juges) font bien leur boulot !
D'ailleurs à propos de juges, ce sont les amateurs qui jugeait ce dimanche  les pros aujourd’hui à Carro. Hier c’ était l’inverse !
Les heats se sont enchainés, les surfs de folies, les séances de natation, la casse de matos, les jumps de malades.

Le vent, les vagues et le niveau montent d’un cran
Vers 12h30 Les pros entrent enfin sur la compète et le niveau grimpe d’un cran, avec des surfs plus engagés, des sauts plus hauts et mieux maitrisés. Le  spectacle produit par les riders est superbes. Des gars en 3.3 m2, 3,6 m2 et 4.0 m2 pour les moins chanceux. Ça tabasse fort, ceux qui ont plus de 4 m2 sont éliminés d’office. Ce qui a été le cas pour le Gonz notre testeur PM qui a été à la rue tout son heat en 4.2 m2. 
Ceux qui impressionnent le plus sont Traversa, Denel, Volwater, Taboulet, Bourron, Sune, Reynes, Vigouroux, Puig, Million, Ramery, Eymard, Akgazciyan, Denel junior…
Seuls les 2 meilleurs surfs et les 2 meilleurs sauts comptent.
Doucement mais sûrement, les Pros du world tour vont monter la barre au fil des heats, à des hauteurs vertigineuses. Traversa, Denel, Volwater, Taboulet sont un ton en dessus de tous, c’est comme ça. Plus d’engagement, plus de maitrise et de gestion de heat. Moins de petites erreurs, ça fait la différence au final.

T. Traversa survole la finale gagnant
Ils se retrouvent dans la finale gagnant où Thomas Traversa domine totalement le heat par son choix de vagues, sa qualité/engagement au surf et ses alti jumps. C’est plus serré derrière entre Julien « Wesh » Taboulet et Peter Volwater. Dommage pour Jules Denel qui réalise son plus mauvais heat de la journée, il passe à côté. L’une des raisons ? Il a cassé sa planche Truster sur le heat précédant et a emprunté la quad de son pote Yann Sune. Il n’avait plus les mêmes repères, ce qui l’a un peu déstabilisé. En même temps, les autres ont été meilleurs.

R. Bourron remporte la finale perdant
En final perdant, on retrouve 4 autres caïds français, Régis Bourron le normand, Nicolas Reynes from Leucate, Patrick Vigouroux le plus local des finaliste et le « repêché » de ce matin, Bastien Ramery, qui a traverser la France pour venir…depuis Wissant !
Régis l’emporte devant Nicolas, Patrick et Bastien à l’issue d’un heat très disputé.

Une fête de famille réussie !
Ce soir, JB Castre, à l’initiative du projet NP/JP Carro Wave classic avec le soutien de Laurent Mathecovitch du group Pryde France, tous les partenaires ainsi que celles et ceux qui ont œuvrés pour cette épreuves ont réussi leur pari. Proposer une épreuve de vague qui mélange des pros et amateurs, qui met en avant les filles et les jeunes de moins de 18 ans. Comme le dit Nicolas Reynes après 4 ans d’absence sur une compète de vague, « j’ai retrouvé la famille ». C’est vrai, on a tous retrouvé un ou plusieurs potes que l’on n'avait pas croisé depuis des années (ndlr : mes potes normands Régis Bourron et Yann Sunne pour ma part). De nouveaux liens se sont tissés entre les riders, la famille du windsurf s’est encore agrandit ! 


Waiting period, la formule gagnante en vagues
Aujourd’hui à Carro, demain en Manche ou Atlantique , souhaitons que ce concept de waiting périod  fasse ricoché sur la mer pour d’autres évènements se déroulent  sur d’autre spots en France.  De la simplicité, de l’humilité, et un max de fun pour  revenir aux origines du funboard.

Rendez-vous dans Planchemag fin mars pour les coulisses de la compète !

Classement général 


1.Thomas Traversa,
2. Julien Taboulet,
 3. Peter  Volwater,
 4. Jules  Denel,
5. Régis  Bourron,
6. Nicolas Reynes,
7. Patrick Vigouroux,
8. Bastien Ramery,
9. Damien Eymard,
9. Yann  Sune,
9. Fred Milion,
9. Nicolas Akgazciyan,
13.  Mathieu Mautalen,
13.  Vincent  Richard,
13. Sylvain Puig,
13. Adrien Pamela,
13. JB  Caste,
13. Rémi Josuan,
13. Cédric  Bordes,
13  Justin Denel.

Classement filles
1.Fanny Aubet,
2. Stella Fazi, 
3. Lise Vidal,

Classement jeunes
1. Justin Denel,
2. L. Lesauvage,
3. B. Escofet,
4. T. Rocco,
5. O. Raimond,
6. J. Beligaud,
7. V. Flegon.























.


1 commentaire: